Var

Législatives: Eric Zemmour débute sa campagne de terrain à Sainte-Maxime

Le candidat de Reconquête s'est rendu au marché de Sainte-Maxime vendredi après avoir officialisé sa candidature aux élections législatives, dans la 4e circonscription du Var.

"Je veux bien faire comprendre aux gens, que je suis le seul candidat de droite". Après avoir officialisé sa candidature aux élections législatives dans la quatrième circonscription du Var, Eric Zemmour s'est rendu vendredi à Sainte-Maxime pour débuter sa campagne de terrain.

Le candidat de Reconquête a arpenté les allées du marché de la commune à la rencontre de ses militants et des commerçants, rapporte Var Matin.

"Je parlerai aux citoyens comme j'ai parlé pendant la présidentielle, je leur parlerai de la France, de leur identité et de leurs conditions matérielles", a-t-il déclaré.

Deux obstacles à sa campagne

Accusé de ne pas être suffisamment implanté dans la quatrième circonscription, Eric Zemmour est bien décidé à convaincre les habitants de Sainte-Maxime. Il a d'ailleurs réalisé un très bon score dans la commune, lors du premier tour de l'élection présidentielle (17,38%, soit un score supérieur à la moyenne nationale).

Même si le candidat d'extrême droite est populaire dans le Var, la candidate du Rassemblement National (RN) Marine Le Pen pourrait lui faire obstacle. Les Varois ont majoritairement voté pour elle et l'ont placée en tête lors des deux tours de l'élection présidentielle (30,61% au premier tour et 55,1% au deuxième).

"On n'a pas trouvé d'accord à droite"

Ce samedi, Eric Zemmour s'est rendu au marché de Cogolin pour la suite de sa campagne.

Sur place, il a réagi au fait que la présidente du RN ne sera "à priori pas à nouveau candidate" à la prochaine élection présidentielle. "Moi j'ai appris de Charles Pasqua que les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent. Donc je ne ferai pas de promesses et je ne crois pas aux promesses des autres", a-t-il affirmé.

Le candidat de Reconquête regrette par ailleurs qu'aucune alliance de droite n'ait été faite pour les élections législatives.

"On n'a pas trouvé d'accord à droite puisque Marine Le Pen a refusé. Je suis le seul à l'avoir demandé. Je suis le seul candidat à droite dans la quatrième circonscription du Var", a-t-il avoué.

Selon son équipe, il pourrait s'installer définitivement dans le département du Var s'il est élu député.

Marie Gentric avec Shéhérazade Ben Essaid