Musique

"Break My Soul": pourquoi le nouveau titre de Beyoncé vous rappelle quelque chose

Beyoncé lors de la soirée des Grammy Awards 2021, le 14 mars à Los Angeles - KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP

La nappe musicale de ce tube en puissance provient d'un classique des années 1990, "Show Me Love", de la chanteuse américaine Robin S.

L'heure du retour a enfin sonné pour Beyoncé. Six ans après son dernier disque studio solo, la chanteuse américaine a annoncé un nouvel album, Renaissance, attendu pour le 29 juillet. Mais les fans ont déjà eu droit à un premier extrait dévoilé mardi. Ce tube en puissance intitulé Break My Soul, qui a déchaîné les les fans sur les réseaux sociaux à sa sortie, convoque les codes de la house... en s'inspirant d'un classique du genre.

"You won't break my soul, you won't break my soul", chante Beyoncé dans le refrain, tandis que retentissent des notes électroniques de piano. Cette plage musicale que nombre de fans ont reconnue vient d'un tube house de 1993, comme le rapporte Official Charts: Show Me Love, de la chanteuse américaine Robin S. et du duo de musique Stonebridge.

Pratique courante

En reprenant cette boucle (et en la retravaillant un peu), Beyoncé signe un "sample". Cet exercice toujours plus répandu dans la pop américaine et dans le rap consiste à utiliser un élément d'une chanson déjà existante pour l'intégrer dans un nouveau titre.

Un exemple célèbre est celui de Toxic, par Britney Spears, sorti en 2003. La nappe musicale orientale utilisée tout au long du morceau vient d'un titre indien, Tere Mere Beech Mein, daté de 1981.

Show Me Love de Robin S. a signé un carton mondial à sa sortie. Ce morceau, devenu depuis un hymne house, s'est classé sixième au Royaume-Uni et cinquième aux États-Unis en 1993. Il a fait l'objet d'un nombre incalculable de samples et de remixes: on l'a notamment entendu sur des morceaux de Charli XCX, Jason Derulo ou encore de David Guetta.

"Ravie et honorée"

Et puisqu'un sample peut en cacher un autre, Beyoncé a repris les éléments d'une autre chanson pour Break My Soul: on y entend le rap de Big Freedia, extrait d'un morceau intitulé Explode sorti en 2014.

Les deux artistes qui ont vu leurs morceaux repris par Beyoncé ont chacune remercié la chanteuse de Halo. Robin S., qui n'a découvert que sa chanson avait été utilisée qu'à la sortie de Break My Soul (seuls les co-auteurs de Show Me Love ont été contactés par les équipes de Beyoncé pour en obtenir les droits, selon NME) s'est dite "ravie et honorée" dans une interview pour Good Morning Britain relayée par Variety, tandis que Big Freedia a déclaré sur les réseaux sociaux être "reconnaissante à jamais".

https://twitter.com/b_pierretBenjamin PierretJournaliste culture et people BFMTV