Paris Île-de-France

Essonne: un homme adopte un chien et le laisse mourir de faim, une association porte plainte

L'association Stéphane Lamart a porté plainte contre le propriétaire d'un chien à Guigneville-sur-Essonne. - association Stéphane LAMART

Au moment de son adoption à la SPA, le chien pesait 23kg alors qu'il n'en fait plus que 11,5kg actuellement. L'association Stéphane Lamart, engagée dans la défense des droits des animaux, a porté plainte.

"Un comportement inadmissible". L'association Stéphane Lamart, engagée dans la défense des droits des animaux, a annoncé ce jeudi, porter plainte contre le propriétaire d'un chien habitant à Guigneville-sur-Essonne. Adopté en février 2021, l'animal ne pèse plus que 11,5kg alors qu'il faisait 23kg un an plus tôt.

"L'association Stéphane Lamart s'indigne contre ce comportement inadmissible car il est impensable de laisser mourir son chien à petit feu en ne lui donnant pas à manger", affirme-t-elle sur son site internet.

90 grammes par jour

L'alerte a été donnée par un vétérinaire. Après avoir effectué une opération sur un chien à l'état inquiétant, ce dernier a contacté la Brigade animale bénévole qui est elle-même entrée en contact avec l'association Cat and Co, qui a ensuite alerté celle Stéphane Lamart.

"Le chien de race Drahthaar, prénommé 'Oscar' âgé de 3 ans, avait été vu par le vétérinaire alors qu'il était d'une maigreur cachectique, complètement déshydraté, souffrait d'une forte anémie et était en hypothermie (température à 36,4°)", explique l'association Stéphane Lamart.

Interpellé par le vétérinaire, le propriétaire d'Oscar, âgé d'une quarantaine d'années, a affirmé donner 90 grammes de croquettes par jour à son chien, une quantité insuffisante pour un chien de cette taille. Après l'opération, ce dernier est retourné chez son maître malgré son état.

Entendu par la gendarmerie

De son côté, l'association Stéphane Lamart a pris contact avec le procureur de la République d'Evry pour demander une réquisition judiciaire pour des faits de suspicion de maltraitance animale.

Le chien a été pris en charge par une enquêtrice de l'association et la gendarmerie de Guigneville-sur-Essonne ce mercredi. Oscar a été emmené chez le vétérinaire avec un pronostic vital engagé alors que son propriétaire a été entendu par la gendarmerie.

Marine Langlois