Marseille

"Je sais ce que je lui dois": Manuel Bompard prêt à prendre la suite de Mélenchon dans les Bouches-du-Rhône

Manuel Bompard à Paris, le 7 avril 2021 - JOEL SAGET / AFP

Dans un entretien accordé à La Provence, Manuel Bompard est revenu sur sa candidature dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône et sa relation avec Jean-Luc Mélenchon.

Jean-Luc Mélenchon a annoncé lors d'un discours jeudi qu'il "confiait" aux électeurs Manuel Bompard, investi dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône à sa place. Actuellement eurodéputé, ce dernier s'est notamment illustré ces dernières semaines pour avoir négocié d'une main de fer l'union des Verts, du PS et du PCF autour de LFI. Dans un entretien accordé à La Provence, il revient sur sa candidature.

"À partir du moment où l'hypothèse que Jean-Luc Mélenchon ne soit pas candidat dans cette circonscription a commencé à devenir sérieuse, il y a eu des discussions, indique-t-il, dans les colonnes du journal. Les militants, les cadres, de LFI à Marseille m'ont sollicité pour y venir."

"L'idée d'être candidat sur cette circonscription emblématique de notre démarche politique me semblait être une symbolique importante", poursuit-il.

Un parachutage?

Le candidat ne "conteste pas le fait" de ne pas être un enfant du pays, mais il confie avoir pris un "logement" dans la 4e circonscription.

"Ma démarche n'est pas de venir faire un tour ici et de repartir ailleurs, expose-t-il. C'est une démarche qui consiste à m'implanter, à construire ici, dans le respect du travail déjà réalisé par Jean-Luc Mélenchon mais aussi les militants LFI. Je ne sais pas si on appelle ça parachutage mais je me sens dans une démarche de sincérité et de conviction. Je veux faire de la politique ici, pas seulement à l'Assemblée."

Quant à sa filiation avec Jean-Luc Mélenchon, pour lequel il a été deux fois directeur de campagne à l'élection présidentielle et une fois aux élections européennes, Manuel Bompard, confie: "Je sais ce que je lui dois", évoquant "une relation de confiance, de loyauté, d'amitié".

Solenne Bertrand